Projet de vie

La Maison de repos et de soins Notre-Dame de Stockel se veut avant tout être une maison de vie et son projet consiste à mettre en application, en tout lieu et à toute heure ses valeurs fondamentales qui sont : le respect, la confiance, la liberté et l’esprit de communauté.

Les moyens mis en œuvre pour y parvenir commencent par :

L’accueil

C’est un moment crucial de rencontre avec les nouveaux résidents qui nous font confiance quant à l ‘organisation de leur quotidien, et moment de rencontre également avec les familles qui nous confient leur(s) parent(s). Ecouter, apaiser les inquiétudes, déculpabiliser les proches sont les priorités de ce moment. Celui-ci doit être le plus agréable possible. Pour cela, nous proposons les entrées à 11H00 afin que les accompagnants puissent prendre le repas de midi avec le nouvel arrivant.

L’intégration de la famille

Comme à la maison, chez soi, il n’y a pas d’heures de visite limitées. Les familles qui le souhaitent peuvent prendre un repas avec leur proche et participer aux activités (excursions…). La direction et le personnel restent attentifs aux attentes et questionnements des membres de la famille. Inversement, cette famille est pour nous une source très riche d’informations sur les « petites choses qui font la vie » de leur parent et qui nous permettront de l’entourer au mieux.

L’ouverture à l’extérieur

Notre-Dame est une maison ouverte « dans les deux sens », les résidents y entrent et en sortent selon leur gré. L’environnement (commerces, marchés, cinéma, restaurants, cafés…) est très propice aux sorties et les voisins apprécient de rencontrer les résidents, ils en ont l’habitude et se montrent bienveillants à leur égard. Le principe de liberté se marque également dans le refus d’utilisation de tout type de contention sauf si le résident n’en souffre pas ni physiquement ni psychiquement. Ce principe peut être très anxiogène pour les familles des personnes désorientées : l’expérience nous montre que dans la majorité des cas, les « fugues » sont en réalité des promenades au cours desquelles le résident se perd et que les conséquences sont sans gravité. Là encore, la complicité des voisins et commerçants nous aide à retrouver rapidement nos promeneurs.

Le sentiment d’appartenance à une communauté

Il nous semble primordial tant pour les résidents que pour les membres du personnel : Notre-Dame est un lien qui nous unit tous. Nous faisons partie de son groupe d’habitants où nous sommes fiers d’y travailler. Cette communauté se veut néanmoins « plurielle » : si nos croyances sont majoritairement catholiques (une messe est célébrée tous les vendredis), toutes les religions ou philosophies sont intégrées ; là encore le respect de la liberté individuelle reste le centre de nos préoccupations. La diversité des origines, situations sociales, états de santé etc… en témoignent et permettent à chacun de trouver sa place.

Le maintien d’une communication permanente

Et respectueuse avec tout intervenant est la condition sine qua none au bon fonctionnement des belles intentions reprises ci-dessus. Nos réunions pluridisciplinaires sont riches en apprentissage pour tout un chacun, quelle que soit sa profession. Chaque membre du personnel est important et a un rôle à jouer. Le bien-être du résident ne se résume pas à un instant mais s’installe dans une continuité qui nous oblige à préparer au mieux la reprise de service des collègues qui nous suivent. Un coucher calme et rassurant précède une bonne nuit qui permet un réveil serein, lui- même préambule d’une journée calmement active au terme de laquelle les résidents seront heureux de se mettre au lit, après avoir partagé des moments d’humanitude.

  • C’est en ces termes que toute l’équipe de Notre-Dame veut s’engager.
  • La haie d’honneur mise en place avec tous les membres du personnel lors du départ définitif des résidents en est une belle illustration. Cette tradition consacre un ultime témoignage aux expériences vécues avec la personne concernée.